Où manger du Fugu à Tokyo / au Japon?

Publié le par Harumi

Me voilà de retour après un beau voyage de trois semaines au Japon qui nous en a mis plein les yeux, et bien entendu, plein le ventre.

Nous avions décidé que notre retour au Japon ne se solderait pas cette fois sans que nous ayons pu nous essayer au fameux poisson dangereusement mortel: le fugu.

Si toi aussi tu es tenté par l'expérience, je ne saurai que fortement te déconseiller de pointer ton nez dans n'importe quel restaurant qui le propose. On a tendance à oublier que chaque année le fugu est à l'origine de plusieurs décès dans les restaurants de l'archipel. Y aller, c'est donc en prendre conscience d'une part, et si le frisson nous tente, y aller mais de façon éclairée. Vous pourrez trouver en ligne le nombre de décès que compte chaque restaurant. Macabre, mais pas inutile comme décompte. Pour la peine, je vais vous recommander une adresse qui malgré son âge avancé ne fait état d' aucun incident à ce jour. Mais si je vous la recommande, je dois avouer que c'est avant tout pour l'ambiance et le souvenir inégalable que j'en ai eu.

Le restaurant Uokuma, est un adorable petit établissement chaleureux au possible. Vous ne resterez pas de marbre face à l'accueil de la gérante, qui malgré la barrière de la langue (menu japonais exclusivement) ne se délestera à aucun moment de sa bonne humeur, et fera preuve d'une grande patience pour comprendre vos désidératas d'occidentaux!

N'ayant pas pu réservé, nous avons tenté le coup et sommes tombés sur resto comble, pas de soucis, la dame nous a gentiment accompagné jusqu'à une table à l'extérieur, s'excusant platement, et s'est empressée de nous servir une tasse de thé bien chaud pour nous faire patienter.

Une fois installés, un hors d'oeuvre à base de fugu nous est rapidement servi, et les menus nous sont présentés. Malheureusement sans images, devant notre désappointement, la gérante revient avec une pochette où elle garde la photo des différents plats ainsi qu'un petit lexique pour faire la conversation ^^, adorable. Nous optons, sans équivoque pour le sashimi de fugu.

Le plat est en lui même magnifique, une véritable oeuvre d'art que l'on ose à peine toucher. La patronne, une fois encore, vient à notre secours et nous montre comment cela se déguste. Alors laissez moi vous révéler le secret du sashimi de fugu!

Le plat se compose ainsi: une assiette de sashimi avec en son centre, différentes parties du fugu, dont la peau, et de la ciboulette, puis des petits récipients contenant de la ciboulette et une purée orange à ajouter dans la sauce soja.

THE méthode, on prend une tranche de sashimi, on y met quelques éléments qui se situent au centre du plat, on roule le tout, on trempe dans la sauce et on laisse les saveurs envahir nos papilles... L'avantage de cette méthode c'est de combiner différentes textures: du plus ferme, voire caoutchouteux, au fondant, avec une touche de croquant laissée par la ciboulette. Une véritable cérémonie où l'on prend très vite le pli, tant et si bien que l'assiette se vide plus vite que notre estomac se rempli!

On commande alors un second round avec du fugu frit et des croquettes de crabes (kani korokke) à la crème dont je salivais d'avance.

Le fugu frit était assez sympa, les parties choisies sont servies avec les os (de grosses arrêtes épaisses et dures) qu'il faut s'amusez à ronger. Les croquettes de belle proportion, étaient crémeuses et croustillantes... ahhhh j'en rêve encore!

Après cela, la patronne nous apporta une énorme fraise chacun en guise de dessert.

Où manger du Fugu à Tokyo / au Japon?Où manger du Fugu à Tokyo / au Japon?
Où manger du Fugu à Tokyo / au Japon?
Où manger du Fugu à Tokyo / au Japon?Où manger du Fugu à Tokyo / au Japon?

En somme notre repas fut un des moments marquants de notre voyage. Nous avons été photographiés à de nombreuses reprises et avons bien ri en compagnie des autres tablées.

La patronne a tenu à nous accompagner jusque dans la rue pour nous souhaiter un bon retour et nous remercier amplement.

Niveau budget, vous pourrez vous en sortir dans les 6 000 yens par personne si vous souhaitez du Fugu, si vous n'osez toujours pas, le restaurant est également spécialisé dans le crabe, et pourra vous en proposer sous toutes ses formes, y compris entier! Ce que je compte rien essayer à mon retour! ^^

Sandaime Uokuma (pas d'inquiétude si sur l'enseigne il est écrit kuramae no sakanaya, vous êtes au bon endroit)

3-20-5 Kuramae, Taito-ku, Tokyo

http://uokuma.com (site en japonais)

Publié dans Fugu, Restaurant, Japon, Tokyo

Commenter cet article