Happa Tei, où trouver de bons okonomiyakis à Paris!

Publié le par Harumi

Aujourd'hui je vous ponds un petit billet sur les okonomiyakis, vous savez ces sortes de crêpes/pizzas japonaises à base de chou. J'ai déjà eu l'occasion d'en tester plusieurs, et d'en cuisiner pas mal moi même. Mais je suis actuellement en quête de celles de Hiroshima, que j'aimerai décidément bien goûter! C'est ce faisant que j'ai testé un nouveau resto spécialisé dans les takoyakis (boulettes de pâte fourrées au poulpe) et ces fameuses okonomiyakis: le Happa-Teï.

Alors malheureusement les Okonomiyakis sont celles originaires d'Osaka que je connais déjà. Mais c'est pas grave, on tente le coup, vous nous suivez?

Le restaurant se situe rue Sainte Anne, sanctuaire des restaurants japonais, mais tout au bout, bien à l'écart de l'effervescence du croisement de la boulangerie Aki, et du Sapporo. De plus, la devanture n'est pas bien grande, il faut faire attention à ne pas le louper malgré ses grandes affiches rouges façon Manga.

Surtout n'aie crainte, même si tout ce que vous pouvez percevoir de l'entrée sont les cuistots afférés sur leurs plaques chauffantes, deux petites salles à la déco bien sympathique sont prévues à l'étage, pour toi voyageur en peine. Et surtout, ne t'en fais pas tu ne risqueras pas d'y attraper froid ;).

Une fois bien installées sur nos banquettes et tabourets affublés de charmantes petites galettes japonaises, nous prenons connaissance des menus.

Nous y sommes allés un midi en semaine, alors peut être n'y sont ils pas présents en soirée, à vérifier.

Je vais vous résumer le tout assez simplement:

- 1 menu Okonomiyaki et Takoyakis: 13 euros, accompagnés d'une petite salade verte. Les garnitures sont au choix pour les deux plats: okonomiyaki: porc, ou crevettes ou une troisième option que j'ai oublié, fruits de mer peut être. Pour les takoyakis, différentes sauces sont proposées, avec ou sans algues, avec ou sans ciboule....

- 1 menu Okonomiyaki à 11 ou 12 euros: garniture au choix, avec un onigiri, une petite salade verte (j'insiste vraiment sur le "petite"), ainsi qu'un bol de soupe miso.

- 1 menu Yakisobas à 10 euros: garniture au choix (porc, calamars...), un onigiri, la petite salade, ainsi que la soupe miso.

Des takoyakis sont également présents à la carte, ainsi que les Ramune en boisson =), et des desserts assez sympathiques pour une fois: glace au matcha, dessert au sésame...

Maintenant, passons aux choses sérieuses en photos!

Banquette en bois ornementée de galettes fines à la japonaise, à l'heure japonaise, commençons par une bonne bière et pourquoi pas tester le fameux Calpis.

Banquette en bois ornementée de galettes fines à la japonaise, à l'heure japonaise, commençons par une bonne bière et pourquoi pas tester le fameux Calpis.

Voici les entrées du menu Yaki-soba, l'onigiri n'est pas fourré pour information, mais le riz est mélangé à des filaments de bonite qui le parfument très bien. La salade comme vous pouvez le constater est assez minuscule, mais la sauce au sésame est vraiment très bonne. Enfin la soupe miso... quelconque, mais bon on n'est pas là pour ça.
Voici les entrées du menu Yaki-soba, l'onigiri n'est pas fourré pour information, mais le riz est mélangé à des filaments de bonite qui le parfument très bien. La salade comme vous pouvez le constater est assez minuscule, mais la sauce au sésame est vraiment très bonne. Enfin la soupe miso... quelconque, mais bon on n'est pas là pour ça.

Voici les entrées du menu Yaki-soba, l'onigiri n'est pas fourré pour information, mais le riz est mélangé à des filaments de bonite qui le parfument très bien. La salade comme vous pouvez le constater est assez minuscule, mais la sauce au sésame est vraiment très bonne. Enfin la soupe miso... quelconque, mais bon on n'est pas là pour ça.

Passons à l'okonomiyaki. Nous avons droit à une belle surprise, plus grandes que chez Aki et surtout bien mieux présentées. Les copeaux de bonite dansent gaiement sous l'effet de la chaleur du plat. Et en bouche, nous avons UN VERITABLE OKONOMIYAKI, le chou est fondant, mais bien présent, le porc croustillant et goûteux. Et surtout l'assaisonnement n'est pas trop fort ce qui permet d'apprécier pleinement les ingrédients. Happa-Teï a donc permis de me réconcilier avec les restaurants d'okonomiyakis, qui surchargeaient de sauce leurs plats jusqu'à m'en écoeurer.

Passons à l'okonomiyaki. Nous avons droit à une belle surprise, plus grandes que chez Aki et surtout bien mieux présentées. Les copeaux de bonite dansent gaiement sous l'effet de la chaleur du plat. Et en bouche, nous avons UN VERITABLE OKONOMIYAKI, le chou est fondant, mais bien présent, le porc croustillant et goûteux. Et surtout l'assaisonnement n'est pas trop fort ce qui permet d'apprécier pleinement les ingrédients. Happa-Teï a donc permis de me réconcilier avec les restaurants d'okonomiyakis, qui surchargeaient de sauce leurs plats jusqu'à m'en écoeurer.

Le plat de yaki-sobas, là encore une réussite. Les nouilles sont justes parfaites, cuites comme il faut, et assaisonnées justement. Pas d'excès dans les sauces sucré-salé habituelles. Les miennes étaient aux calamars. Je regrette juste qu'il n'y en ait pas eu d'avantage. Les morceaux d'oignons étaient grillés comme je les aime. Bref, elles n'ont pas fait long feu.

Le plat de yaki-sobas, là encore une réussite. Les nouilles sont justes parfaites, cuites comme il faut, et assaisonnées justement. Pas d'excès dans les sauces sucré-salé habituelles. Les miennes étaient aux calamars. Je regrette juste qu'il n'y en ait pas eu d'avantage. Les morceaux d'oignons étaient grillés comme je les aime. Bref, elles n'ont pas fait long feu.

Edit Takoyakis ciboulette et classiqueEdit Takoyakis ciboulette et classique

Edit Takoyakis ciboulette et classique

Dans notre extase culinaire, chéri a oublié de photographier les takoyakis. Ils étaient servis par quatre dans une coupelle, saupoudrés de ciboulette. Moi qui n'en raffole pas usuellement, cette fois-ci encore, Happa-teï a fait des merveilles et m'a permis de redécouvrir les takoyakis sans excès de sauces.

Malheureusement, pris par le temps, nous n'avons pas pu tester les desserts. Mais il est clairement prévu un retour dans ces lieux afin de peaufiner nos découvertes!

En attendant je vous incite très très fortement à boycotter Aki et ses Okonomiyakis au profit de Happa-teï, qui bien que légèrement plus cher, en vaut sincèrement le détour!

Alors direction:

64 rue Sainte-Anne,

75002 Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article